Délégationdu Loir-et-Cher

Statistiques d’accueil délégation Loir-et-Cher

Nos rencontres en 2014

En 2014, les deux tiers des personnes en difficulté que nous avons rencontrées en Loir-et-Cher prenaient alors contact avec nous pour la première fois et 95 % d’entre elles nous avaient été adressées par les services sociaux. Qui sont les personnes rencontrées ?

publié en juin 2015

Près de 70 % des personnes rencontrées en 2014 par les équipes du Secours Catholique de Loir-et-Cher habitent en zone rurale.

Ce sont les familles avec enfants, et en particulier les familles monoparentales, qui nous sollicitent le plus (près de 60 %) et ce chiffre ne nous surprend pas puisque nous savons d’expérience que ce sont les familles les plus fragiles. L’abandon et la séparation sont, malheureusement encore cette année, la cause principale des difficultés financières (40 %), mais il faut noter également que près de 36 % des demandes proviennent de personnes confrontées à la précarité à la suite d’un accident de santé (29 %) ou d’un handicap (17 %).

Seules 12 % des personnes rencontrées ont un emploi stable. 12,5 % sont dans une situation d’emploi précaire et près de 80 % d’entre elles sont au chômage, partiellement indemnisé ou sans aucun droit reconnu, ou retraitées.

90 % des personnes rencontrées sont bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU) ou de l’aide médicale de l’État (AME).

La majorité des familles rencontrées (84 %) sont dans une situation financière difficile et sont endettées, pour 2 800 euros en moyenne, mais moins de 420 euros pour un quart d’entre elles.

Nous avons accordé, en 2014, un peu plus de 40 000 euros d’aides financières (85 euros en moyenne par personne ou famille).

Florence Lambert

Imprimer cette page

Faites un don en ligne